logo-mini

Vintage Trouble

Découverte live de l'été 2016.

Leur album "Bomb Shelter Sessions" avait déjà tourné sur ma platine, mais ce fut une première en live. Comment annoncer les influences du groupe si ce n'est par une entrée de concert au son de "Hound dog" de Big Mama Thornton.
Nalle Colt à la guitare, Rick Darrio Bill à la basse, Richard Danielson à la batterie et Ty Taylor au chant débarquent alors sur scène dans leurs élégants costumes. Dès le début on sent la puissance et la cohésion du trio musical en plus de l'énergie débordante du chanteur.

Il suffit de 2 morceaux pour comprendre que Ty Taylor est tombé dans la marmite des James Brown, Otis Redding dès son plus jeune âge. On se rend rapidement compte que rien n’est laissé au hasard et que les jeux de scène sont précis et calculés à tel point que "Roadies" chez les VT doit être un métier super... stressant.

On danse, on chante, on cri, on applaudit, bref on transpire, voila ce qui se passe dans les concerts. Ce n'est pas de tout repos, ça ne s'écoute pas tranquille assis avec une bière, mais on le sait bien, prendre une claque de temps en temps ne peut pas faire de mal.

En parlant de claque, j'en ai prise une bien bonne, sûrement la plus grosse de l'été, et ce fut très apprèciable.

Le petit détail qui n'est pas pour déplaire :

- Malgrè le show non improvisé, on a eu droit lors d'une jam à une splendide version de "I'd Rather go Blind" avec la présence de Shakura S'Aida.