logo-mini

madeleine Peyroux

Pas besoin d'artifice pour montrer le talent de cette grande artiste. Un naturel déconcertant, la scène devient son salon et elle nous invite, nous raconte des histoires au travers de ses chansons.

Comme sur son dernier album Scular Hymns, elle est magistralement accompagnée sur scène par Barak Mori à la contrebasse et Jon Herington à la guitare. Ils ont une place importante dans la qualité du spectacle, leur lâcher prise musical et leur humour contribuent à la qualité de spectacle. Pas de démonstration mal placée, des solos splendides, un grand feeling, une conversation de plus avec le public qui en redemande.

Durant le spectacle, madeleine nous donne un aperçu de ses pensées pour le nouveau président des États Unis et mais aussi sur les élections françaises. Elle traverse ses albums avec les chansons comme Danse Me To The End of lover, Dont Wait To long, J'ai deux amours, Careless Love, Got you ont my mind, Shout Sister Shout...

Au milieu du set, Barak et Jon quittent la scène et madeleine reprend quelques morceaux seule, en version acoustique. C'est cette partie du concert qui révèle entièrement son talent. Peu d'artistes sont capables d'envoûter 900 personnes avec juste une voix et une guitare.
D'ailleurs ses mélodies sont tellement envoûtantes qu'on en oublierait presque qu'elle maitrise aussi l'art des cadences jazz à la guitare et aux ukulélés ténor.

Touchante, Naturelle, Sincère, Spirituelle, voilà comment était madeleine Peyroux sur la scène nationale d'Albi. Après 1h30 et une belle ovation, elle revient sur scène à deux reprises et finit par le morceau "This is Heaven To me" auquel on a juste envie de répondre : " Pour nous aussi, ce soir c'était le paradis ".

madeleine Peyroux
Website
Youtube